Parallèle entre la Shoah et la guerre d'Algérie: LR et RN s'insurgent contre les propos de Macron

1 / 2

Municipales: après l'intervention ratée de Macron auprès de Villani, le dépit des dirigeants de LaREM

Dès qu'il met un pied dedans, Emmanuel Macron subit une attaque en piqué de la part de la droite et de l'extrême droite. Il s'agit évidemment de la guerre d'Algérie, sujet qu'a abordé le chef de l'État dans l'avion qui le ramenait jeudi de son voyage officiel en Israël. Et ce, en dressant un parallèle entre ce conflit et la reconnaissance par Jacques Chirac, en 1995, de la responsabilité de la France dans la déportation des juifs pendant la Seconde Guerre mondiale.

Ce samedi, plusieurs dirigeants Les Républicains et du Rassemblement national ont vivement condamné son propos, qualifié d'"obscène" et d'"irresponsable". Interrogé par trois journalistes, du Monde, du Figaro et de Radio J, Emmanuel Macron s'est dit convaincu que la France devait revisiter la mémoire de la guerre d'Algérie (1954-1962) pour mettre un terme au "conflit mémoriel" qui "rend la chose très dure en France".

"Amalgame"

"Je suis très lucide sur les défis que j'ai devant moi d'un point de vue mémoriel, et qui sont politiques. La guerre d'Algérie est sans doute le plus dramatique. Je le sais depuis ma campagne. Il est là, et je pense qu'il a à peu près le même statut que la Shoah pour Chirac en 1995", a-t-il ajouté. Durant la campagne présidentielle de 2017, le candidat Macron avait créé la polémique en qualifiant la colonisation de "crime contre l'Humanité".

"C'est de l'indécence. Après avoir qualifié la colonisation de 'crime contre l'humanité', il fait...

Lire la suite sur BFMTV.com

A lire aussi