Papillomavirus : associé à une chirurgie des lésions, le vaccin réduirait le risque de cancer du col de l'utérus

Une avancée prometteuse. Une nouvelle étude britannique vient de mettre en avant le double rôle salutaire que pourrait jouer le vaccin contre le papillomavirus humain (HPV) : au-delà de son rôle préventif, il pourrait limiter les risques de cancer et de récidive des lésions pour les personnes déjà infectées.

Lorsque des lésions précancéreuses - c’est-à-dire des modifications des cellules de l’épithélium du col de l’utérus - sont constatées, certains traitements peuvent être préconisés afin d’éviter que celles-ci n’évoluent en cancer. Il peut s’agir d’une excision électrochirurgicale, d’une cryochirurgie, d’une chirurgie au laser ou encore d’une hystérectomie. La Société canadienne du cancer rappelle sur son site que “la plupart des femmes traitées pour un état précancéreux du col de l’utérus ont un excellent pronostic et cet état n’évoluera jamais en cancer du col de l’utérus”.

Cependant, les lésions précancéreuses se distinguent en plusieurs groupes. Et les personnes à utérus présentant des lésions de haut grade, c’est-à-dire qui affectent les deux tiers ou toute l'épaisseur de l’épithélium, “présentent un risque résiduel élevé de cancer du col de l'utérus et d'autres tumeurs malignes liées à l'infection par le papillomavirus”, rappelle une nouvelle étude publiée sur le British Medical Journal le 3 août dernier, relayée par Version Femina. Partant de ce constat, et pour limiter ces risques, les chercheur‧euse‧s ont réalisé des tests et sont parvenus à la conclusion suivante : (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Les femmes atteintes d’endométriose ont plus de risques de faire un AVC, selon des chercheurs
Vous n’arrivez pas à sortir de votre zone de confort ? C’est normal, voici pourquoi
"Ma santé mentale est devenue ma priorité" : Bella Hadid raconte comment elle a dû changer son rapport à l'alcool
Les femmes ménopausées souffrent de discrimination au travail, selon un rapport
Boire du café le matin serait en fait la pire façon de commencer sa journée, voici pourquoi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles