Papeterie : pourquoi vos enfants pourraient manquer de cahiers l'année prochaine

À quelques jours de la rentrée des classes , les géants des fournitures scolaires sont en ébullition. Cahiers, classeurs, agendas… les élèves se ruent sur les essentiels de septembre. Mais cette année, il y a une ombre au tableau : l'inflation, qui touche aussi la papeterie. La flambée des prix est bien perceptible sur le panier des familles cet été. Un mal nécessaire pour que les entreprises subsistent, mais aussi une situation à relativiser pour certains professionnels.

Éric Joan, directeur général du groupe Hamelin, entreprise française de papeterie née en 1864, assume avoir dû augmenter ses prix "entre 20 et 40%" selon les produits. En cause : "l'explosion" des prix des matières premières au cours de l'année 2022.

Jusqu'à 25% de hausse attendue l'année prochaine

Si, lors de cette rentrée, les entreprises essayent de limiter les pots cassés, la situation devient de plus en plus tendue. Éric Joan parle d'un "effet retard", car la hausse du prix des matières premières et de l'énergie continue . "Pour le moment", le directeur estime que la papeterie n'a pas un grand impact sur le coût des fournitures scolaires grâce à "un effet de stock et un effet promotionnel". "L'impact sera encore plus important l'année prochaine", annonce-t-il. "Cela signifie probablement un impact de l'ordre de 20%, peut-être 25% au niveau du consommateur final".

>> LIRE AUSSI - Rentrée scolaire : les astuces pour payer moins cher les fournitures de ses enfants

La rentrée 2023 sera donc, d'après ...


Lire la suite sur Europe1