Le pape François opéré d'une inflammation du côlon : qu’est-ce que la maladie diverticulaire ?

·2 min de lecture
Le souverain pontife a subi dimanche une opération sous anesthésie générale

Le souverain pontife a subi dimanche une opération sous anesthésie générale pour soigner "une sténose diverticulaire symptomatique du côlon". On fait le point sur les causes, les symptômes et les facteurs de risque de cette maladie.

Le pape François, 84 ans, a été admis à l'hôpital Gemelli, à Rome, où il a subi "une intervention chirurgicale programmée pour une sténose diverticulaire symptomatique du côlon". Selon un communiqué du Vatican, "le Saint-Père a bien réagi à l'intervention conduite sous anesthésie générale". Mais qu’est-ce que cette maladie qui fait souffrir le chef de l’Église catholique ?

Vidéo. Dr Christian Recchia : "Le cancer du côlon est le plus répandu, tous sexes confondus. Il est pourtant simple de l'éviter"

Les symptômes apparaissent avec les complications

Les diverticules sont des petites poches qui se forment sur l’appareil du tube digestif. Avec l’âge, elles ont tendance à se multiplier sur la paroi colique. Leur présence dans le côlon est appelée une diverticulose. Cet état n’occasionne jamais de symptômes, sauf en cas de complication comme une infection, une perforation ou un rétrécissement du calibre du côlon (sténose). Dans ce cas, on parle de diverticulite ou de maladie diverticulaire. Un traitement chirurgical peut être prescrit pour enlever la zone du côlon qui porte les diverticules.

Les symptômes les plus courants sont des douleurs dans la partie gauche basse du ventre, de la fièvre chez un patient sur deux, de la constipation et, parfois, une augmentation du taux de globules blancs dans le sang.

Une maladie liée à l’âge et au mode de vie

Rare avant 30 ans, la fréquence de la diverticulose augmente avec l’âge. Elle est présente chez plus de 30 % des personnes de plus de 60 ans et chez plus de 60 % des personnes de plus de 80 ans, explique le Vidal. Outre l’âge, son apparition est favorisée une alimentation pauvre en fibres, une alimentation trop riche en aliments sucrés et un manque d’activité physique régulière. Les personnes qui souffrent de constipation chronique sont également plus sujets à la diverticulose, car celle-ci est due aux mêmes facteurs de risque.

Retrouvez tous les conseils santé du Dr Christian Recchia sur Yahoo

La prévention de la diverticulose repose donc sur :

  • une alimentation équilibrée, riche en fibres y compris celles des céréales complètes, et pauvre en aliments sucrés ;

  • une hydratation régulière pour maintenir des selles molles ;

  • une activité physique régulière ;

  • éventuellement, l’ajout de son ou de psyllium à l’alimentation pour augmenter la souplesse des selles et éviter l’hypertension intra-intestinale.

Ce contenu peut également vous intéresser :

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles