Le pape François va rencontrer le grand ayatollah lors de son voyage en Irak

·1 min de lecture

S'il n'est pas reporté en raison d'une dégradation des conditions sanitaires et sécuritaires, ce devrait être le premier voyage à l'étranger du pape François depuis le début de la pandémie de coronavirus. Et pour ce premier déplacement en quinze mois, le souverain pontife a choisi l'Irak. Il y est attendu du 5 au 8 mars pour apporter son soutien à une minorité chrétienne en souffrance depuis la chute de Saddam Hussein en 2003. Mais il doit aussi prôner le dialogue interreligieux et notamment rencontrer le grand ayatollah Ali al-Sistani, la plus haute autorité chiite du pays.

► À lire aussi : La pape François va se rendre en Irak pour une visite historique