Le pape François s'excuse après l'emploi d'un terme italien insultant pour les gays

Le pape François a présenté ses excuses pour avoir employé le terme italien "frociaggine" considéré comme insultant pour la communauté homosexuelle, lors d'une conférence avec des évêques. Ces derniers ont qualifié l'incident de "gaffe" involontaire, due au fait qu'il ne s'agit pas de la langue maternelle du souverain pontife.

Repris par les médias du monde entier, les propos controversés du souverain pontife avaient provoqué l'indignation de plusieurs associations LGBTQ. Le pape François a présenté ses excuses après l'utilisation d'un terme considéré en italien comme vulgaire et insultant envers les gays, selon un communiqué diffusé, mardi 28 mai, par le Vatican.

"Le pape n'a jamais eu l'intention d'offenser ou de s'exprimer avec des propos homophobes et adresse ses excuses à ceux qui se sont sentis offensés par l'utilisation d'un mot", selon ce communiqué.

Ce mot appartenant au dialecte de Rome, "frociaggine", est difficile à traduire. C'est un dérivé de "frocio", une insulte signifiant "pédé" en romain, et qui désigne de manière péjorative un environnement conditionné par les "pédés". Ce mot avait été prononcé par le souverain pontife, le 20 mai, au cours d'une rencontre à huis clos avec 250 évêques italiens.

S'exprimant au cours de l'assemblée de la Conférence épiscopale italienne (CEI), le pape, âgé de 87 ans, avait invité les évêques à ne pas accueillir dans les séminaires religieux les personnes ouvertement gays, estimant qu'il y avait déjà trop de "frociaggine".

Un pape dont l'italien n'est pas la langue maternelle

Avec AFP


Lire la suite sur FRANCE 24

Lire aussi:
À Montpellier, l'Église protestante célèbre le premier mariage de pasteures lesbiennes
Le pape défend l’union civile pour les homosexuels : "Un message fort qui ne change pas la donne"
Le pape préconise la psychiatrie pour les enfants à tendances homosexuelles, le Vatican s'explique