Le pape François admet que sa santé ne lui permet pas de voyager au même rythme qu'auparavant

Le pape François, 85 ans, diminué par de vives douleurs au genou le contraignant à se déplacer en fauteuil roulant, a confié qu'il ne pourrait « plus voyager » au même rythme qu'auparavant, évoquant également la possibilité de se « mettre de côté ».

« Je ne crois pas que je puisse conserver le même rythme de voyage qu'auparavant. Je crois qu'à mon âge, et avec ces limites, je dois me ménager pour pouvoir servir l'Église, ou au contraire penser à la possibilité de me mettre de côté », a déclaré le pape François lors d'une conférence de presse dans l'avion le ramenant de son voyage au Canada, dans la nuit de vendredi à samedi.

« En toute honnêteté, ce n'est pas une catastrophe. On peut changer de pape. Ce n'est pas un problème. Mais je crois que je dois me limiter un peu, avec ces efforts », a ajouté le pape devant les journalistes au retour de son 37e voyage international depuis son élection en 2013. « Ce voyage était un peu un test : il est vrai qu'on ne peut pas faire les voyages dans cet état, il faut peut-être changer un peu le style », a-t-il reconnu, tout en confiant qu'il « essaierait de continuer à voyager, à être proche des gens, parce que c'est un moyen de servir, la proximité ».

(Avec AFP)


Lire la suite sur RFI

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles