Le pape François hospitalisé pour des contrôles programmés

Le pape François à bord de l'avion papal, le 6 novembre 2022. - MAURIZIO BRAMBATTI / POOL / AFP
Le pape François à bord de l'avion papal, le 6 novembre 2022. - MAURIZIO BRAMBATTI / POOL / AFP

Le pape François, 86 ans, a été hospitalisé mercredi à Rome pour des examens qui avaient déjà été programmés en amont, a annoncé le Vatican.

"Le Saint-Père se trouve à (l'hôpital) Gemelli depuis cet après-midi pour des contrôles précédemment programmés", a annoncé dans un communiqué le directeur du service de presse du Saint-Siège, Matteo Bruni.

Le jésuite argentin, qui a marqué mi-mars ses 10 ans de pontificat, a participé dans la matinée à l'audience générale hebdomadaire place Saint-Pierre comme chaque mercredi, lors de laquelle il est apparu souriant, saluant les fidèles à bord de sa "papamobile".

François, qui se déplace en chaise roulante depuis mai 2022 en raison de douleurs chroniques au genou, avait déjà été hospitalisé pendant 10 jours à l'hôpital Gemelli en juillet 2021 pour une lourde opération du côlon.

Les rendez-vous du pape François ont été annulés pour la journée de jeudi dans l'attente du résultat de ses examens, a indiqué à l'AFP une source vaticane.

Jorge Bergoglio a expliqué avoir gardé des "séquelles" de l'anesthésie subie lors de cette intervention, qui l'ont poussé à écarter jusqu'ici la possibilité d'une intervention chirurgicale au genou.

Des spéculations autour d'une démission

Ses douleurs au genou, qui l'ont notamment poussé à annuler plusieurs rendez-vous en 2022 et à reporter un voyage en Afrique, sont au coeur de spéculations autour d'une éventuelle démission.

Il a toujours laissé la porte ouverte à ce scénario à l'image de son prédécesseur Benoît XVI, qui avait renoncé à sa charge, prenant le monde entier par surprise.

En juillet, François avait confié qu'il ne pourrait "plus voyager" au même rythme qu'auparavant, évoquant même la possibilité de se "mettre de côté".

Mais en février, il a toutefois estimé que la renonciation d'un pape ne devait "pas devenir une mode", assurant que cette optique n'était "pas sur son agenda pour le moment".

Des soignants le suivent en permanence, au Vatican comme lors de ses déplacements à l'étranger, mais ses récents problèmes de santé l'ont conduit à créer officiellement une nouvelle fonction, celle d'"assistant de santé personnel" pour laquelle il a désigné un infirmer de Gemelli.

De nombreux problèmes de santé

À l'âge de 21 ans, François est passé près de la mort à cause d'une pleurésie, selon son biographe Austen Ivereigh, et une partie d'un de ses poumons a dû lui être retirée en octobre 1957.

Dans un livre récemment publié, il s'est remémoré cet épisode: "Je comprends ce que peuvent ressentir les gens atteints du coronavirus qui doivent lutter pour respirer à travers des respirateurs artificiels".

Il a aussi évoqué une opération pour ôter des kystes à son poumon droit dans une interview avec le journaliste et médecin argentin renommé Nelson Castro, soulignant qu'il s'était "complètement remis" et ne s'était "jamais senti limité depuis lors".

Lorsqu'il était archevêque de Buenos Aires, il a été suivi par un acuponcteur chinois pour ses douleurs au dos, a aussi écrit en mai son biographe dans les colonnes de The Tablet Catholic.

Il a aussi souffert de "calculs biliaires" et a eu en 2004 un problème de coeur "temporaire" dû à un léger rétrécissement d'une artère, selon son biographe.

En outre, ses problèmes de foie ont pu être résolus grâce à un changement de son régime alimentaire.

Article original publié sur BFMTV.com