Le pape François balaie les rumeurs d'une éventuelle démission

·2 min de lecture

Opéré du côlon, le pape François a démenti les rumeurs d'une démission éventuelle. «Je suis encore en vie!» a même lancé le pape en riant, lors d'un long entretien diffusé mercredi par la radio catholique espagnole Cope.

Le pape François, opéré voici deux mois du côlon, a précisé que démissionner ne lui a "pas traversé l'esprit", opposant ainsi un démenti à des rumeurs véhiculées par des médias italiens.

"Cela ne m'a même pas traversé l'esprit", indique le pape dans un long entretien diffusé mercredi par la radio catholique espagnole Cope, dans lequel il annonce aussi de nouveaux voyages en Europe pour enfoncer le clou. "Je ne sais pas où ils sont allés chercher l'idée que j'allais démissionner!", ajoute-t-il.

"Dès que le pape est hospitalisé, il souffle toujours une brise ou un ouragan de conclave" (pour élire un nouveau souverain pontife), a-t-il en outre plaisanté, en précisant qu'il se tenait éloigné des rumeurs en ne lisant qu'un seul quotidien italien et en ne regardant jamais la télévision. "Je suis encore en vie!", a lancé le pape en riant, tout en rendant un hommage particulier à un infirmier italien "très expérimenté".

"Il m'a sauvé la vie! Il m'a dit +il faut vous faire opérer+. Il y avait d'autres opinions", comme l'usage d'antibiotiques, raconte le souverain pontife argentin, en estimant que l'infirmier lui a fourni des explications claires.

Son opération début juillet dans un hôpital de Rome, sous anesthésie générale, a consisté en une "colectomie gauche" (chirurgie pour retirer une portion de côlon). Le pape souffrait d'une inflammation potentiellement douloureuse des diverticules, hernies ou poches qui se forment sur les parois de l'appareil digestif.

François avait attendu le mois de juillet pour cette intervention "programmée", lorsque son emploi du temps est allégé.

Le pape indique dans l'entretien à la radio Cope qu'il peut désormais "manger de tout, ce qui n'était pas le cas avant avec les diverticules". "Je prends(...)


Lire la suite sur Paris Match

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles