Le pape François annonce une Année de la famille

F.R.
·2 min de lecture
Photo fournie par le Vatican du pape François arrivant au Vatican pour son message de Noël, le 25 décembre 2020 - Handout © 2019 AFP
Photo fournie par le Vatican du pape François arrivant au Vatican pour son message de Noël, le 25 décembre 2020 - Handout © 2019 AFP

Le pape François a annoncé ce dimanche une Année de la famille consacrée à la place de la famille dans l'Église, l'accompagnement des couples vers le mariage et dans les difficultés de la vie conjugale.

L'annonce a été faite à l'occasion de la prière de l'Angélus, cinq ans après l'exhortation du souverain pontife sur l'amour dans la famille, "Amoris Laetitia".

L'année commencera à la Saint-Joseph le 19 mars 2021 et se conclura le 26 juin 2022 lors de la 10e Rencontre mondiale des familles à Rome.

Dans son homélie dominicale, François a longuement évoqué depuis la bibliothèque du Palais apostolique au Vatican "la valeur éducative du noyau familial (...) fondé sur l'amour".

Il a appelé les familles à faire primer "le pardon sur la discorde". "Dans une famille, il y a trois mots, trois mots qu'il faut toujours chérir: s'il te plaît, merci, pardon", a-t-il dit.

Hommage au personnel soignant et aux familles éprouvées par la pandémie

Le Dicastère (ministère, NDLR) pour les laïcs, la famille et la vie a publié 12 propositions que les paroisses et les diocèses seront chargés de mettre en oeuvre.

Il s'agit notamment de renforcer "la pastorale de la préparation au mariage", de mieux aider les couples après leur union et dans l'éducation de leurs enfants, de créer des cercles de réflexion et de paroles sur "la beauté et les difficultés de la vie familiale", enfin de soutenir les couples en crise et "les familles blessées".

Alors que les pays européens ont lancé ce dimanche leurs programmes de vaccination contre la pandémie de nouveau coronavirus, le pape argentin a par ailleurs rendu hommage au personnel soignant, en particulier aux couples et familles rencontrant des difficultés dans le contexte de la pandémie.

"Mes pensées vont aux familles qui ces derniers mois ont perdu un conjoint ou ont été éprouvées à cause de la pandémie. Je pense aussi aux médecins, aux infirmières et à tous les personnels soignants dont l'engagement en première ligne contre la diffusion du virus a eu des répercussions significatives sur la vie familiale", a-t-il déclaré.

Article original publié sur BFMTV.com