Papadakis et Cizeron lésés par la juge canadienne ?

DANSE SUR GLACE – Le duo Gabriella Papadakis et Guillaume Cizeron a terminé deuxième du concours derrière… leurs rivaux canadiens.

Papadakis et Cizeron lésés par la juge canadienne ? (AFP)

Mauvais joueurs ou vraie polémique ? Une chose est certaine : le clan français a du mal à digérer la médaille d’argent de Guillaume Cizeron et Gabriella Papadakis mardi en danse sur glace. Devancé par les Canadiens Tessa Virtue et Scott Moir, le duo tricolore a pris la deuxième place du concours malgré un nouveau record du monde lors du programme libre.

En cause ? La présence dans le jury de la présidente de la fédération canadienne des sports de glace. « Il y a un problème que nous avons mentionné depuis un bon moment, a lâché Didier Gailhaguet, le président de la FFSG. Les règles permettent à la juge canadienne d’être aussi présidente de la Fédération canadienne en même temps. Si elle peut le faire, elle a le droit de juger. Sur le plan de l’éthique, c’est quelque chose qui n’est pas terrible, ça donne une mauvaise image », a-t-il regretté. Et d’ajouter avec un brin d’amertume : « L’ensemble des juges les a mis premiers sur la note artistique. Elle les met huitièmes. Bon. No comment. »

Pour notre consultant Edgar Grospiron, si « elle est là, rien ne l’interdit. A partir de ce moment-là, je suis tenté de dire : “pourquoi nous, on ne le fait pas ?” Et en même temps, c’est un peu con de dire ça car ça veut dire qu’on peut piper le résultat en plaçant ses pions. Je pense qu’on est aussi un peu tenté de réagir comme ça, à chaud, parce qu’on a perdu. Si on avait gagné on n’aurait pas du tout ce débat-là. Moi j’ai fait un sport à jugement (ski de bosses, ndlr) et ce que j’en ai appris c’est que si tu veux réussir dans ces sports-là, il faut mettre la barre beaucoup plus haute que tes adversaires pour t’assurer un succès qui soit indiscutable. »

Dans l’émission Bourdin Direct sur BFM TV et RMC, Guillaume Cizeron a nuancé les propos tenus par son président. “Dans le règlement, la meilleure note et la plus mauvaise sont de toute façon effacées lors de notre passage donc ça ne rentre pas dans la ligne de compte”, a tempéré le patineur de 23 ans. La sagesse.