Pap Ndiaye promet une rentrée scolaire dans des « conditions convenables » malgré une pénurie d’enseignants

© NICOLAS MESSYASZ/SIPA

Lors d’une conférence de presse, ce vendredi matin, le ministre de l’Éducation nationale, Pap Ndiaye , a annoncé un concours réservé aux contractuels pour pallier au « contexte de tension inédite pour le recrutement des professeurs ». Le « premier défi, est d’assurer une rentrée réussie », a-t-il déclaré. Ainsi, la pénurie d’enseignants a conduit à l’embauche de « 3 000 contractuels », formés en à peine quelques jours.

Même si l’Éducation nationale faisait face à des « difficultés », le ministre a indiqué que cette rentrée se ferait dans une situation « comparable » à celle de l’année dernière. Il a, par ailleurs, annoncé la création d’un concours exceptionnel de titularisation des enseignants contractuels, au printemps 2023, face à cette crise de recrutement.

La rentrée va se faire dans « des conditions convenables »

Sur le plateau de France 2, ce jeudi, Pap Ndiaye s’était vu rassurant sur cette rentrée qui ne se ferait pas dans des conditions « optimales », mais « dans des conditions convenables ». Il est également revenu sur les annonces d’Emmanuel Macron , à la Sorbonne, promettant qu’aucun enseignant ne commencera sa carrière « à moins de 2 000 euros nets ». Une hausse des salaires qui interviendra en septembre 2023, poursuit le ministre de l'Éducation nationale.

Pap Ndiaye a répété, ce vendredi, la nécessité de « créer un choc d’attractivité qui permettra à l’Éducation nationale de recruter davantage de personnes grâce à des rémunérations initiales attractives ». Il pr...


Lire la suite sur LeJDD