Pap Ndiaye, nouveau directeur général du Musée national de l’histoire de l’immigration

·1 min de lecture

C'est un spécialiste de l'histoire sociale des États-Unis et des minorités qui prendra la tête du Musée national de l'histoire de l'immigration à Paris. Le Franco-Sénégalais Pap Ndiaye, frère de la prix Goncourt Marie Ndiaye, a été nommé en tant que directeur général du Palais de la Porte Dorée qui abrite ce musée. Pap Ndiaye prendra ses fonctions en mars.

Intellectuel engagé, Pap Ndiaye a consacré ses recherches au combat contre la discrimination raciale et pour une plus grande égalité des chances. C'est pendant ses études aux États-Unis que ce normalien agrégé d'histoire découvre, dit-il, le « monde noir ». Il est auteur d'une publication sur Obama dans l'Amérique noire et a collaboré, en France, avec le musée d'Orsay pour donner son expertise à l'exposition Le modèle noir. Cette semaine, il vient d'ajouter une autre pierre à sa cause en rendant un rapport sur la diversité à l'Opéra de Paris.

À 55 ans, l’historien s'apprête à prendre les commandes du Musée national de l'histoire de l'immigration au sein du Palais de la Porte Dorée à Paris. « C'est un lieu à la fois de connaissance et de réflexion sereine sur des questions qui, dans l'actualité brûlante, sont souvent considérées de façon polémique et de façon un peu rapide », a-t-il affirmé sur France Inter.

Pap Ndiaye souhaite en faire un lieu de débat en lien avec les universités et développer les échanges internationaux avec d'autres institutions dans le monde, afin de faire évoluer les regards et les mentalités en France et ailleurs.