Pap Ndiaye nommé à la tête du Palais de la Porte-Dorée

Par Valérie Marin La Meslée
·1 min de lecture
La nomination de Pap Ndiaye est hautement symbolique.
La nomination de Pap Ndiaye est hautement symbolique.

C'est un lieu hautement symbolique dont Matignon confie la direction à l'historien Pap Ndiaye, frère de l'écrivaine Marie Ndiaye, spécialiste de la condition noire (auteur de La Condition noire, essai sur une minorité française, Gallimard 2009) de l'histoire sociale des États-Unis, et riche d'une expérience de professeur des universités aussi bien française (à l'EHESS, puis à Sciences Po) qu'américaine. Né en France en 1965, de père sénégalais et de mère française, agrégé d'histoire, Pap Ndiaye succédera à Hélène Orain (en poste depuis 2015) début mars à la direction générale de l'établissement public du Palais de la Porte-Dorée, qui comporte aussi bien l'Aquarium tropical que le Musée national de l'histoire de l'immigration. Benjamin Stora en était le président de 2014 à début 2020, succédant à Jacques Toubon, qui y a été dès 2007 chargé de la mission de préfiguration du Musée. François Héran préside l'établissement depuis 2020.

Sur des sujets aussi sensibles que la question de la diversité à l'Opéra de Paris, sur laquelle il vient de remettre un rapport, que sur « le modèle noir », grande exposition à succès du musée d'Orsay, dont il fut conseiller scientifique, Pap Ndiaye a constamment fait preuve d'un regard d'une justesse dépassionnée qui augure du meilleur pour un établissement à l'histoire complexe.

À LIRE AUSSIPap Ndiaye : « Montrer autre chose que les caricatures des personnes noires »

De vifs débats

Dès sa création, dans l'ancien Palais des colonies [...] Lire la suite