Pap Ndiaye, le ministre qui fait polémique

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
Stephane Lemouton / Bestimage
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

À l’Éducation nationale, c’est la surprise du nouveau gouvernement : un historien accusé de réécrire l’Histoire.

Le soir de sa victoire, Emmanuel Macron avait promis « un président nouveau, un mandat nouveau et un peuple nouveau ». Le dernier terme avait intrigué. Et les premiers choix surpris. Élisabeth Borne, comme les noms qui circulaient pour le gouvernement, plaidait plutôt pour la continuité. L’heure de la fin n’allait pas sonner pour les technocrates. Peut-être tant mieux, d’ailleurs. Le rêve a ses vertus, mais la compétence technique, la connaissance des dossiers, le réalisme et le souci de la gestion ont aussi leurs mérites. Sauf que la France réclame toujours un peu de théâtre. Il lui faut des personnages. De Molière à Florian Zeller, les bonnes pièces exigent un rôle-titre. Amateur de la scène depuis son adolescence, Emmanuel Macron le sait. Cette semaine, dans le grand jeu politique, il a donc soigné son lever de rideau. Et a confié l’effet de surprise au nouveau ministre de l’Éducation nationale issu de la société civile : Pap Ndiaye.

Lire aussi:Pap Ndiaye, un spécialiste de l'histoire des minorités à l'Education nationale

Inconnu du grand public, on l’a découvert lors de la passation de pouvoir de Jean-Michel Blanquer. Une cérémonie froide et concise. Rien à voir avec le discours d’adieu de Jean-Yves Le Drian, plein de souvenirs et d’affection. Rue de Grenelle, deux hommes courtois se sont salués sans effusion. Une évocation des enseignements fondamentaux, des vœux pieux sur le retour des mathématiques dans les grandes classes, un hommage à Samuel Paty et un ou deux copeaux de langue de bois ont à peine allongé une rencontre saisie par le froid malgré la chaleur ambiante. Sans doute, pour l’un comme pour l’autre, valait-il mieux ne pas s’attarder sur ses convictions intimes. Les fausses notes auraient nui à(...)


Lire la suite sur Paris Match

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles