Pantin : certaines zones du cimetière sont-elles laissées à l’abandon ?

Avec 107 hectares, soit l’équivalent de plus de 152 terrains de football, le cimetière de Pantin (Seine-Saint-Denis) est le plus grand de France. Aujourd’hui, des familles dénoncent son état. Certaines divisions semblent avoir été laissées à l’abandon. Un morceau de crâne, des tibias, une vertèbre… Tout ceci se situe dans les allées du cimetière. "Après le confinement, je suis revenue pour voir la tombe de mon époux, j’étais choquée, je me suis mise à pleurer", raconte une veuve présente au cimetière. Des ossements à la surface "Toute la terre était retournée, il n’y avait aucune fleur, aucun nom", poursuit-elle. Un parent de défunt approuve ses propos : "C’est de la décadence, c’est vraiment irrespectueux". Les tombes étant enterrées en pleine terre dans cette division, les ossements remontent à la surface avec le temps. Les familles qui viennent se recueillir se disent choquées. Le site est géré par la mairie de Paris, qui réfute tout défaut d’entretien dans un communiqué.