Pannier-Runacher soupçonnée de conflits d'intérêts : la HATVP constate une «absence de manquement»

© Ludovic MARIN / AFP

La Haute autorité pour la transparence de la vie publique (HATVP) "constate l'absence de manquement" d'Agnès Pannier-Runacher "dans ses obligations déclaratives", après les révélations de presse sur les enfants de la ministre qui détiennent des parts dans une société basée sur des fonds domiciliés dans des paradis fiscaux .

>> LIRE AUSSILes accusations contre Agnès Pannier-Runacher embarrassent la macronie

 

Dans un communiqué, la HATVP estime par ailleurs que le décret de déport paru mardi au Journal officiel, "aux termes duquel la ministre ne (connaîtra) pas des actes de toute nature relatifs notamment au groupe Perenco, permet de prévenir les risques de conflits d'intérêts vis-à-vis de ce groupe". Selon ce décret, les sujets liés à trois sociétés, dont ce groupe pétrolier dont le père de la ministre a été un dirigeant, seront traités par la Première ministre.

>> Plus d'informations à suivre...


Retrouvez cet article sur Europe1