Pannes des numéros d'urgence : que s'est-il passé ?

·1 min de lecture

Entre la fin d'après midi et la fin de soirée (minuit environ) du mercredi 2 juin, les numéros d'urgences français ont été injoignables. Pour certains départements, le problème a continué toute la nuit. Il y aurait eu un problème de routeur, une panne d'équipement technique, explique France Info d'après les déclarations d'Orange.

Le porte parole de l'Association des médecins urgentistes de France, Christophe Prudhomme a déclaré que cet incident était craint depuis un certain temps déjà : "Depuis de nombreuses années, nous insistons sur le fait qu'avec la multiplication des opérateurs, la libéralisation des télécommunications, nos systèmes ne sont pas sécurisés. D'autre part, ils ne sont pas dimensionnés à la hauteur de ce qu'on souhaite", a-t-il expliqué à France Info.

Un problème de sécurisation des lignes

Il a ajouté que lorsque les numéros d'urgence étaient saturés (ce qui est déjà arrivé, notamment lors des attentats de 2015), il n'existait pas de système de secours. Or, ces numéros sont composés plus de 150 000 fois par jour. Cela signifie que lorsqu'ils ne sont plus joignables, la seule option qui s'offre aux personnes en détresse est de se rendre elles-mêmes à l'hôpital ou auprès d'un praticien de santé. Or, c'est loin d'être toujours possible.

Pour l'heure, le bilan porte à trois personnes décédées sur la tranche horaire de panne, une personne dans le Morbihan atteinte d'un trouble cardio-vasculaire, et deux autres personnes (...)

Lire la suite sur Topsante.com

Le télétravail reste la règle après le 9 juin, mais combien de jours ?
Tests sérologiques dans les centres de vaccination : à quoi ça sert ?
Vaccination des adolescents : dès le 15 juin
DIRECT Covid-19 en France ce 3 juin : chiffres, annonces
CovidAnosmie : une application pour retrouver l'odorat

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles