Pangolins, girafes et baleines, les animaux du muséum d'histoire naturelle de La Rochelle sont prêts à retrouver le public

En attendant la réouverture des lieux de culture, toute l'organisation du Muséum d'histoire naturelle de La Rochelle a été chamboulée. L'heure est au dépoussiérage des animaux et à la mise en place de la nouvelle exposition sur les baleines.Tout beaux, tout propres Le Muséum de La Rochelle compte près de 10 000 pièces vertébrées. Parmi elles, la girafe Zarafa acquise en 1931 par le musée et véritable star de la collection, mais aussi quelques spécimens d’une grande valeur patrimoniale, scientifique ou historique comme l’emblématique dodo de l’île Maurice. Des espèces du monde entier que les salariés de l'établissement bichonnent avec le plus grand soin. Sous l'oeil du pangolin, Lucille Bourroux, la responsable bibliothèque scientifique donne un dernier petit coup de brosse à l'ours brun. Une tâche inédite qui lui a permis de découvrir la collection avec un nouvel œil. "Ça m'a fait plaisir de travailler sur autre chose, d'être en contact des objets et pouvoir leur donner un peu plus d'éclat pour les visiteurs", assure-t-elle.Une nouvelle expo sur les baleines Le public pourra également découvrir une nouvelle exposition sur les baleines qui devait ouvrir mi-décembre. Les équipes ont donc plus de temps pour peaufiner le moindre détail. De leur côté, les médiateurs travaillent sur d'autres moyens d'échanges avec les enfants. "On va être obligé de manipuler les objets à leur place et donc instaurer un dialogue plus intense, les faire parler un peu plus car ils vont être frustrés de moins manipuler", explique Michaël Rabiller, médiateur scientifique. L’exposition permet de découvrir la diversité des baleines autour du monde et explore les liens uniques qui relient ces animaux fascinants pour toutes les générations et les différents peuples autour des mythes et des représentations. Elle est programmée au muséum de La Rochelle jusqu'en septembre 2021. Pour conserver ce lien précieux avec le public, le Muséum est très présent sur les réseaux sociaux et propose régulièrement des petits jeux sur sa page Facebook.