Pandémie. Tousser en public, le nouveau tabou ?

·1 min de lecture

Salles de spectacle, transports, bureau… Gare aux malchanceux pris d’une quinte de toux dans des lieux publics depuis le début de la pandémie de Covid-19. Au point que The Guardian se demande s’il sera un jour possible de se remettre à tousser sans s’attirer des regards inquiets ou réprobateurs.

Certains amateurs de musique classique s’en réjouissent : la “cacophonie de toux” qui avait tendance à s’inviter pile au milieu d’un pianissimo ou d’un silence semble avoir disparu depuis la réouverture des salles de concert au Royaume-Uni, relève The Guardian.

Une évolution qui n’a pas échappé à Petroc Trelawny, présentateur d’une célèbre émission musicale sur la station BBC Radio 3. Comme il le formule :

Tousser est devenu l’équivalent de crier ‘Au feu !’ dans un théâtre : cela provoque la peur à coup sûr.”

À lire aussi: Long format. Voyage au cœur de la musique

The Guardian le constate : “Autrefois considérée simplement comme un réflexe vital de l’organisme, la toux pourrait s’ajouter à la liste des comportements inacceptables dans une salle de spectacle, au même titre que le farfouillage intempestif dans un sac, les bavardages ou l’utilisation d’un téléphone portable, les gens étant devenus plus préoccupés par les risques de contagion liés au Covid.”

Le phénomène ne se limite pas aux concerts, ainsi que le confirme au Guardian Simon Williams. Sociologue à l’université de Swansea, au Pays de Galles, il mène depuis plusieurs mois une étude sur l’émergence de nouvelles normes sociales depuis le

[...] Lire la suite sur Courrier international

À lire aussi :

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles