Pandémie. L’Unicef accorde une aide alimentaire à des enfants de Londres

The Guardian (Londres)
·1 min de lecture

La crise économique déclenchée par la pandémie de Covid-19 touche violemment les populations les plus pauvres. La situation a poussé l’Unicef à financer une aide alimentaire à destination de jeunes londoniens défavorisés. Une première au Royaume-Uni en soixante-dix ans d’existence de l’agence.

C’est une “première”, encore une fois en lien avec la pandémie de Covid-19. L’Unicef participe au financement d’une aide alimentaire destinée aux enfants de Londres, ce qu’elle n’avait encore jamais eu à faire en plus de soixante-dix ans d’existence, souligne le Guardian.

À lire aussi: Portrait. Marcus Rashford, le footballeur qui lutte contre la pauvreté

Pour faire face “aux conséquences inédites de la crise sanitaire et venir en aide aux familles qui en ont le plus besoin”, l’agence des Nations unies spécialisée dans l’aide humanitaire à destination des enfants du monde a doté le programme School Food Matters d’une subvention de 25 000 livres. L’équivalent de 28 000 euros qui seront utilisés pour nourrir les enfants de familles défavorisées de Southwark, un quartier du sud de Londres.

L’aide à court terme appelle une politique au long cours

La crise économique provoquée par la pandémie confronte de nombreuses familles à “la dure réalité d’une coupure hivernale de deux semaines sans accès aux repas gratuits dans les écoles, et [elles] en sont réduites à recourir aux banques alimentaires pour nourrir leurs enfants”, constate amèrement Stephanie Slater, la fondatrice de School Food Matters (littéralement “La nourriture scolaire compte”).

L’Unicef a elle-même jugé la situation suffisamment

[...] Lire la suite sur Courrier international

À lire aussi :