La pandémie de Covid-19 est-elle la première d'une longue liste ?

·1 min de lecture

Et si la pandémie de Covid-19 n'était que le début d'une plus longue série ? Selon le Giec de la biodiversité, l'IPBES (Intergovernmental Science-Policy Platform on Biodiversity and Ecosystem Services), les épidémies risquent de se multiplier dans les années à venir, et faire plus de mort. En cause, l'immense réservoir de virus inconnus dans le monde animal, dont l'équilibre est menacé par le changement climatique.

Selon Benjamin Coriat, économiste, professeur émérite à l’Université Sorbonne Paris-Nord et auteur de La Pandémie, l’anthropocène et le bien commun, la déforestation, la surexploitation des ressources et l'élevage intensif sont les principaux facteurs des potentiels dérèglements à venir. Il s'en explique sur Europe 1.

>> EN DIRECT - Coronavirus : suivez l'évolution de la situation mercredi 16 décembre

L'économiste, qui désigne par le terme d'anthropocène une "ère de dérèglement, liée à l'intensité de l'activité industrielle humaine", rappelle le risque de multiplication des "zoonoses", des maladies qui se transmettent des animaux aux hommes. "Un grand nombre de virologues, d'infectiologues à l'occasion de la pandémie du Covid-19 ont fait remarquer que c'était une pandémie particulière", explique-t-il. "Ces zoonoses sont en multiplication accélérée depuis trente ans." 

"C'est une occurrence qui va se reproduire dans l'avenir, alors on ne peut pas dire quand, comment... Mais ce qui est certain, c'est que cette transmission de maladies des animaux aux hommes va ...


Lire la suite sur Europe1