Pandémie de coronavirus oblige, un adieu discret du Royaume-Uni à l'UE

C’est une atmosphère que personne n’aurait pu imaginer il y a quelques mois, affirme le journaliste de France Télévisions, Matthieu Boisseau, en direct de Londres jeudi 31 décembre, quelques heures avant l’officialisation du Brexit à minuit. Aucune célébration des partisans du divorce avec l'UE, les rues sont absolument désertes. En raison de la crise sanitaire, les rassemblements ont été interdits. Le Covid-19 fait le Une L’épidémie de coronavirus est en couverture des journaux britanniques et vole la vedette au Brexit. Il y a quand même quelques exceptions, notamment chez les tabloïds europhobes. Le Daily Express titre ainsi : "La Grande-Bretagne est enfin libérée de l’Union européenne." Les Britanniques avaient surtout hâte de tourner la page de ce feuilleton qui a empoisonné les discussions pendant presque cinq ans. Malgré toutes les incertitudes et les inquiétudes sur les conséquences du Brexit, il y a, jeudi soir au Royaume-Uni, une forme de soulagement.