Pancarte jugée sexiste : une fillette fait plier un magasin

Maggie 7 ans

Militante féministe à 7 ans. Maggie, une jeune Anglaise, n'a pas du tout apprécié qu'un magasin Tesco, dans lequel elle se rend régulièrement avec ses parents, placarde un panneau expliquant que les superhéros sont réservés aux garçons. La fan de Batman, Spider-Man et Wonder Woman s'est sentie offensée par l'affiche et a posé, le visage fermé, devant la pancarte. "Elle a repéré le panneau avant moi et me l'a montré avec indignation en disant : 'Mais c'est faux ! N'importe qui peut aimer les superhéros, ils sont stupides, non ?'" a raconté Karen Cole, sa maman, à Buzzfeed.

Viralité sur les réseaux sociaux
Elle a donc immortalisé la déception de sa fille en photo avant de la poster sur les réseaux sociaux. Sur Twitter, pas moins de 10.000 internautes ont partagé le cliché montrant la fillette mécontente.



Maggie a reçu le soutien de nombreuses personnes,comme de cette utilisatrice de Twitter qui dit quelle "est de tout coeur avec elle"

Face à l'ampleur que prenait l'affaire, Tesco n'a pas eu d'autre choix que de revoir sa stratégie et de présenter ses excuses face à une campagne de publicité qui pouvait être ressentie comme sexiste par sa clientèle. Le porte-parole de la marque a expliqué à Buzzfeed que le panneau incriminé avait été retiré. « Nous sommes désolés s'il a causé la moindre confusion », a-t-il ajouté.

DC Comics épinglé
Ce n'est pas la première fois que la promotion autour des super-héros fait polémique. DC Comics avait notamment été pointé du doigt pour des t-shirts jugés sexistes commercialisés dans les magasins Wal-Mart. On pouvait lire notamment "La femme de Batman" sur un article. Un autre produit mettait en scène Superman embrassant Wonder Woman avec la mention "Superman l'a encore fait"…



Les bad buzz les plus mythiques

Les réseaux sociaux occupent une place grandissante dans notre quotidien. Plus rien n'échappe à l'oeil des internautes. Alors quand les marques dérapent dans leurs publicités, leur réputation en ligne peut être ruinée en quelques heures. Retour sur les bad buzz les plus mythiques de ces dernières années...