Panayotis Pascot s'essaie au rap pendant le concert de Disiz la Peste à l'Olympia

Henri Margueritte
Panayotis Pascot s'essaie au rap pendant le concert de Disiz à l'Olympia

MUSIQUE - C'était la surprise de la soirée. Mercredi 6 décembre, le rappeur Disiz la Peste était en concert à l'Olympia pour sa tournée "Pacifique", éponyme de son dernier album sorti le 15 juin dernier. Et à l'occasion de ce qui était l'une des dernières dates de sa tournée, il a réservé un invité de dernière minute à son public parisien.

Après plus d'une heure et demie de show rythmé, Disiz décide de faire monter sur scène toutes les équipes ayant participé à sa tournée. Au même moment, une trentaine de personnes arrivent sur scène dont Panayotis Pascot. Pendant quelques minutes, Disiz et ses proches se déhanchent sur son morceau "Auto-dance".

Puis, à la fin du morceau, le rappeur demande à tout le monde de quitter la scène. Tout le monde sauf Panayotis Pascot, qui avait visiblement préparé quelque chose pour l'occasion. "Donc tu voulais faire ma première partie... d'après toi tu sais rapper?" lui demande Disiz, ce à quoi Panayotis répond par un "non" volontairement hésitant.

La suite? Une minute durant laquelle le jeune comédien -les yeux rivés sur son smartphone- s'essaye au rap avec un couplet dans lequel il évoque brièvement son rapport au rap. "Entre lui et moi c'est une longue histoire, un peu beaucoup je t'aime moi non plus!" entonne-t-il face à un public amusé et étonné de le voir sur scène.

Pour beaucoup de gens présents dans la salle, la surprise était totale, mais certains savaient sans doute à quoi s'attendre. Le 1er décembre dernier, Panayotis postait sur son compte Facebook un sketch vidéo tourné avec Disiz et le jeune rappeur belge Romeo Elvis.

Dans cette capsule vidéo, Panayotis tente de convaincre Disiz de lui laisser faire la première partie du concert de l'Olympia. Sans doute un peu trop pour l'humoriste qui s'est contenté de poser son couplet en toute fin de spectacle.

Lire aussi :

Pour son concert à l'Olympia, Disiz la Peste nous...

Retrouvez cet article sur le Huffington Post



En utilisant Yahoo vous acceptez les cookies de Yahoo/ses partenaires aux fins de personnalisation et autres usages