Le PAM s’alarme face à la situation alimentaire au Zimbabwe

·1 min de lecture

Le Programme alimentaire mondial (PAM), lauréat du prix Nobel de la paix, a lancé un nouvel appel à lever des fonds d’urgence pour assister quatre millions de Zimbabwéens en proie à la faim, d’ici les six prochains mois. La crise économique que connaît le pays depuis une vingtaine d’années s'est aggravée avec l’épidémie de Covid-19 et les habitants ont déjà du mal à se nourrir alors que la période soudure va débuter.

Avec notre correspondante à Johannesbourg, Claire Bargelès

Le Programme alimentaire mondial (PAM) souhaiterait mobiliser plus de 200 millions de dollars, soit près de 160 millions d’euros, pour porter une assistance alimentaire urgente au Zimbabwe, en particulier dans les zones rurales.

Des années successives de sécheresse ont déjà fragilisé la sécurité alimentaire dans le pays et la récolte de cette année a été une nouvelle fois touchée. Selon les chiffres du ministère des Finances, les importations de denrées alimentaires sur les neuf premiers mois de l’année ont triplé par rapport à l’année dernière.

Un million de pauvres en plus

De plus, la pandémie de coronavirus n’a fait que détruire un peu plus une économie déjà à genoux, avec une hyperinflation qui fait flamber le prix des produits de base. L'année 2020 a vu un million de personnes supplémentaires être touchées par la pauvreté par rapport à 2019.

La situation de l’ensemble de la région est globalement préoccupante, selon l’agence onusienne, puisque cette année, ce sont plus de 40 millions de personnes qui se sont retrouvées en situation d’insécurité alimentaire en Afrique australe.