Paludisme : un nouveau vaccin pourrait réduire les décès de 70% d’ici 2030

![CDATA[Shutterstock]]

Un nouvel espoir pour les milliers de personnes victimes chaque année du paludisme ? Rien qu’en 2020, 627 000 personnes sont décédées de cette maladie parasitaire transmise par les moustiques, principalement des enfants africains. Mais selon une équipe de recherche de l’Université d’Oxford, une dose de rappel d’un nouveau vaccin antipaludique – appelé R21 – parviendrait à maintenir une protection suffisamment élevée.

Dans le cadre d’une étude, publiée ce jeudi 8 septembre dans le Lancet Infectious Diseases, 450 enfants âgés de 5 à 17 mois au Burkina Faso ont reçu trois doses en 2019. Deux groupes avaient alors reçu différentes doses de l’adjuvant Matrix-M, un ingrédient vaccinal breveté par Novavax et un groupe témoin a reçu un vaccin contre la rage. Un an plus tard, avant la saison des pluies où les cas de paludisme augmentent, 409 enfants sont revenus afin de recevoir une dose de rappel.

Et pour le groupe ayant reçu la plus forte dose d’adjuvant en 2019, l’efficacité du vaccin est passée à 80%. Pour la dose la plus faible, l’efficacité était de 70%. Un mois après avoir reçu le rappel, les anticorps antipaludiques ont retrouvé les mêmes niveaux que lors de l’injection des premières doses un an plus tôt. "C’est fantastique de voir une efficacité aussi élevée après une dose de rappel unique", s’est félicité l’un des auteurs de l’étude, le Pr Halidou Tinto, de l’Institut de recherche en santé du Burkina (...)

Lire la suite sur Topsante.com

Quels sont les dentifrices les plus mauvais pour nos dents, selon 60 millions de consommateurs ?
Voici la technique des soldats américains pour s'endormir en 2 minutes chrono
CHIFFRES COVID FRANCE. Ce vendredi 9 septembre 2022 : cas, les infos du jour en direct
Une Écossaise serait capable de sentir la maladie de Parkinson
Respirateurs Philips : le Parquet ouvre une enquête préliminaire