Paludisme : lueur d’espoir pour pire que le Covid en Afrique

Par Malick Diawara
·1 min de lecture
La mise en oeuvre d'un vaccin à l'efficacité au-dessus de la barre fixée par l'OMS est une importante lueur d'espoir pour l'Afrique, qui recèle autour de 90 % des malades et des décès en raison du paludisme, également appelé malaria. 
La mise en oeuvre d'un vaccin à l'efficacité au-dessus de la barre fixée par l'OMS est une importante lueur d'espoir pour l'Afrique, qui recèle autour de 90 % des malades et des décès en raison du paludisme, également appelé malaria.

Tous les espoirs sont désormais permis avec les résultats inédits obtenus avec le candidat vaccin R21/Matrix-M. Celui-ci est en effet le premier à atteindre l'objectif d'efficacité de 75 % fixé par l'Organisation mondiale de la santé (OMS). C'est ce qu'a indiqué l'université d'Oxford, qui en est le développeur et qui collabore sur ce projet avec l'américain Novavax. Publiés dans la revue scientifique The Lancet, « ces nouveaux résultats donnent de grands espoirs dans le potentiel de ce vaccin », a commenté le professeur Adrian Hill, directeur de l'institut Jenner à l'université d'Oxford. Précision de taille : celui-ci est également à l'origine du vaccin anti-Covid développé avec AstraZeneca. Ce sérum antipaludéen, qui pourrait être approuvé dans les deux ans, ouvre des perspectives prometteuses à la lutte contre le paludisme au moment où le Covid-19 a accaparé l'essentiel des attentions et des moyens.

À LIRE AUSSICovid-19 et paludisme, la double peine pour le continent africain

L'espoir d'un répit de taille, notamment pour l'Afrique

Pour bien comprendre l'enjeu de ces résultats obtenus par le candidat vaccin, il faut savoir que cette maladie parasitaire transmise par un moustique a, par exemple, fait plus de 400 000 morts dans le monde en 2019. Les deux tiers des victimes sont des enfants de moins de 5 ans et l'écrasante majorité des cas, autour de 94 % des 229 millions de contaminations dans le monde, et des décès surviennent en Afrique, si l'on en croit l'O [...] Lire la suite