A La Palma, au pied du volcan éteint, les habitants bataillent contre les cendres

·2 min de lecture

L'éruption du Cumbre Vieja aux Canaries a duré du 19 septembre au 25 décembre 2021. La lave a détruit plus de 1.300 maisons et recouvert 1.250 hectares de terres.

Ils en rêvaient depuis que l'éruption du volcan Cumbre Vieja les avait obligés à abandonner leur domicile. Mais les premiers évacués à pouvoir rentrer chez eux sur l'île espagnole de La Palma, aux Canaries, ont vu leur joie ternie par la vision apocalyptique d'un océan de cendres recouvrant maisons et paysage. "C'est comme une plaine" de cendres volcaniques, "un autre monde", soupire Félix Rodríguez, maçon de 61 ans, en balayant le sable noir accumulé sur le toit de sa maison pour le faire tomber sur sa terrasse en contrebas.

Cet habitant de La Palma, chassé de son domicile par l'éruption, fait partie des 1.000 évacués, sur un total de 7.000, à avoir été autorisés à regagner leur domicile cette semaine.

Félix Rodríguez, maçon de 61 ans, balaye le sable noir accumulé sur le toit de sa maison, dans la zone des Canaries victime de l'éruption du volcan (AFP - DESIREE MARTIN)
Félix Rodríguez, maçon de 61 ans, balaye le sable noir accumulé sur le toit de sa maison, dans la zone des Canaries victime de l'éruption du volcan (AFP - DESIREE MARTIN)

Félix Rodríguez, maçon de 61 ans, balaye le sable noir accumulé sur le toit de sa maison, dans la zone des Canaries victime de l'éruption du volcan (AFP - DESIREE MARTIN)

Mais, comme beaucoup d'autres, il ne pourra pas s'y installer immédiatement. Car, aux cendres qui obstruent portes et chemins s'ajoutent le manque d'eau courante et la destruction d'une route dans la vallée d'Aridane, qui oblige les riverains à faire le tour de l'île - soit près de deux heures de route - pour des trajets qui duraient autrefois cinq minutes. La lave, par miracle, a épargné la maison de Félix Rodríguez. Mais pas le cimetière voisin, d'où n'émergent plus que quelques rares pierres tombales. "Eux, ils ne m'ont jamais dérangé", souffle le sexagénaire en désignant les défunts, pour qui il dit avoir prié en vain afin que la lave n'envahisse pas les sépultures.

Cadeau "des Rois mages"

L'éruption du Cumbre Vieja, qui avait débuté le 19 septembre, a été déclarée officiellement terminée le 25 décembre, après 10 jours d'inactivité. La lave a détruit plus de 1.300 maisons et recouvert 1.250 hectares de terres, dont des plantations de bananes, d'avocats ou des vignes. Carmen Acosta, 57 ans, fait partie des rares chanceux à avoir pu dormir dans leur maison lundi soir pour la première fois après p[...]

Lire la suite sur sciencesetavenir.fr

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles