Les Palestiniens accusent Israël de "crimes de guerre" devant l'ONU

·1 min de lecture
Les décombres d'un immeuble de Gaza bombardé par Israël sont déblayés, le 16 mai 2021 - MAHMUD HAMS © 2019 AFP
Les décombres d'un immeuble de Gaza bombardé par Israël sont déblayés, le 16 mai 2021 - MAHMUD HAMS © 2019 AFP

Lors d'une réunion en urgence du Conseil de sécurité, le gouvernement palestinien a accusé dimanche Israël de "crimes de guerre." Ce dimanche, le ministre palestinien des Affaires étrangères, Riyad Al-Maliki, a dénoncé "l'agression" de l'État hébreu contre "le peuple" palestinien et ses "lieux saints".

"Certains ne veulent pas utiliser ces mots - crimes de guerre et crimes contre l'humanité - mais ils savent que c'est la vérité", a-t-il dit. "Israël est impitoyable et implacable dans la poursuite de sa politique coloniale", poursuit-il, en réclamant au Conseil de sécurité "d'agir pour mettre un terme à l'attaque" d'Israël contre les Palestiniens.

Appel

Lors de sa prise de parole, le ministre a lancé un message. "Combien faudra-t-il de morts palestiniens avant une condamnation?", a-t-il martelé alors que les Etats-Unis ont refusé par deux fois depuis une semaine un texte appelant à la fin des affrontements, proposé par la Tunisie, la Norvège et la Chine.

"A partir de quel seuil vous scandalisez-vous?", a aussi lancé le ministre palestinien.

Article original publié sur BFMTV.com