Un Palestinien tué par l'armée israélienne lors d'une manifestation en Cisjordanie

·1 min de lecture

Un Palestinien a été tué par balle par l’armée israélienne ce vendredi 19 mars. Atef Youssef Hanaysheh a été visé à la tête par barre réelle, lors de heurts dans le nord de la Cisjordanie occupée, près de Naplouse a annoncé le ministère palestinien.

Avec notre correspondante à Ramallah, Alice Froussard

C’était une manifestation, après la prière du vendredi, pour protester contre l’expansion des colonies israéliennes en Cisjordanie occupée, illégales selon le droit international. Alors que le cortège s’approche d’un avant-poste, c’est-à-dire une colonie « sauvage » non-reconnue par l’État hébreu, près du village palestinien de Beit Dajan, l’armée israélienne tire à balles réelles. Atef Youssef Hanyasheh, 46 ans et père de trois enfants, touché à la tête, meurt sur le coup.

Pour l’armée israélienne, il s’agit d’une « émeute violente », les soldats expliquant que les manifestants lançaient des pierres et affirment avoir tiré en l’air. Les obsèques de la victime ont été organisées directement après sa mort, à Naplouse, par les forces de sécurité palestiniennes. Des milliers de personnes y ont participé - et son corps a ensuite été transféré dans son village natal, à Beit Dajan, là où il a été assassiné.

Là encore, des milliers de personnes se sont réunies à la mosquée, là où il travaillait comme muezzin, avant d’être enterré au cimetière du village.

Des représentants des factions palestiniennes étaient présents. À l’unanimité, ils ont souligné dans leur discours le rôle important du martyr et son rôle dans la lutte contre la colonisation.