Paléontologie. Le plus grand dinosaure jamais trouvé découvert en Argentine ?

New Scientist (Londres)
·1 min de lecture

Des chercheurs ont mis au jour dans le nord de la Patagonie 24 vertèbres appartenant à un titanosaure, ainsi que quelques os de son bassin. Le squelette pourrait être plus grand que celui du Patagotitan, une espèce dont la découverte avait été annoncée en 2017.

Le squelette fossilisé d’un gigantesque dinosaure, enfoui depuis 98 millions d’années, émerge du sol en Argentine. Et selon New Scientist, cette créature est peut-être “le plus grand animal terrestre que les scientifiques aient jamais trouvé”.

Le magazine scientifique fait référence aux travaux de chercheurs du Conseil national de la recherche scientifique et technique d’Argentine, publiés dans la revue Cretaceous Research, qui conduisent des fouilles dans la province de Neuquén, dans le nord de la Patagonie.

Les scientifiques ont mis au jour 24 vertèbres appartenant à un titanosaure, ainsi que quelques os de son bassin. Ce groupe de dinosaures “sauropodes” au long cou a vécu dans le monde entier, explique New Scientist, mais certains des derniers titanosaures vivaient en Amérique du Sud. Ils y ont évolué pour devenir des géants, comme le Patagotitan, une espèce de titanosaure dont la découverte a été annoncée en 2017 dans une autre province argentine et qui est parfois considéré “comme le plus grand animal terrestre qui ait jamais existé”.

À lire aussi: Paléontologie. Découverte d’un étrange dinosaure à fourrure et aux épaules pourvues de “baguettes”

Les fossiles mis au jour dans la province de Neuquén appartiennent à un animal “considéré comme l’un des plus grands sauropodes jamais trouvés, dépassant probablement en taille le Patagotitan [dont on estime qu’il faisait 37 mètres et pesait 69 tonnes]”, ont écrit les chercheurs.

Ces derniers ne

[...] Lire la suite sur Courrier international

À lire aussi :