Publicité

Le Pakistan secoué par des attentats meurtriers à la veille d'élections législatives

Au moins 28 personnes ont été tuées mercredi dans deux attentats près de bureaux de candidats aux élections dans la province pakistanaise du Baloutchistan, dans le sud-ouest du pays, soulevant des inquiétudes à la veille des élections législatives et provinciales prévues jeudi. Dans la soirée, l'organisation État islamique a revendiqué les attentats.

Au moins 28 personnes ont été tuées, mercredi 7 février, en deux endroits distincts du sud-ouest du Pakistan, dans deux explosions causées par des engins piégés près des bureaux de candidats aux élections législatives et provinciales de jeudi. Des attentats revendiqués dans la soirée par le groupe jihadiste État islamique.

Plus d'un demi-million de membres des forces de sécurité ont été déployés à l'occasion du scrutin, pour lequel les autorités ont commencé mercredi la distribution des bulletins dans plus de 90 000 bureaux de vote.

Une forte hausse des violences a été observée dans les jours précédant le scrutin. Au moins deux candidats ont été abattus pendant la campagne et des dizaines d'autres ont été attaqués dans tout le pays.

"L'objectif des explosions d'aujourd'hui (mercredi) était de saboter l'élection", a déclaré Jan Achakzai, le ministre de l'Information de la province du Baloutchistan, lieu des deux attentats.

Malgré ces attaques, "l'élection aura lieu demain (jeudi). Les gens au Baloutchistan iront voter demain sans aucune peur", a-t-il affirmé.

La campagne a officiellement pris fin mardi à minuit et les bureaux de vote doivent ouvrir jeudi à 8 h locales (3 h GMT), pour fermer à 17 h.

Avec AFP


Lire la suite sur FRANCE 24

Lire aussi:
Élections au Pakistan : les partis redoublent d'efforts pour séduire la jeunesse
Pakistan : l'ex-Premier ministre Imran Khan à nouveau condamné, cette fois à 14 ans de prison
Au Pakistan, l'ex-Premier ministre Imran Khan écope d'une peine de dix ans de prison