Pakistan: un séisme dans le sud-ouest du pays fait au moins 20 morts

·1 min de lecture
Un jeune garçon au milieu des ruines des nombreuses maisons détruites par le tremblement de terre dans le district montagneux et isolé d'Harnai, au Pakistan, le 7 octobre 2021. - Banaras KHAN / AFP
Un jeune garçon au milieu des ruines des nombreuses maisons détruites par le tremblement de terre dans le district montagneux et isolé d'Harnai, au Pakistan, le 7 octobre 2021. - Banaras KHAN / AFP

Au moins 20 personnes ont été tuées et des dizaines blessées dans un séisme qui a frappé tôt ce jeudi matin une région reculée du sud-ouest du Pakistan, beaucoup de victimes ayant été prises au piège dans leur sommeil sous leurs maisons effondrées.

La plupart des victimes ont été tuées dans l'écroulement de leurs habitations, souvent construites de briques en terre crue, en particulier dans le district montagneux d'Harnai, le plus affecté.

"J'ai essayé de sortir mes enfants (de la maison), mais la secousse était tellement forte", a raconté Rafiullah, un paysan d'Harnai qui s'est évanoui sous le choc. "Quand j'ai repris conscience, j'ai sorti deux de mes fils" des décombres, a-t-il ajouté. Mais il n'a pu sauver son plus jeune fils, âgé d'à peine un an, sur lequel une poutre était tombée et qui était "déjà mort".

Une centaine de blessés

Le ministre de l'Intérieur de la province du Baloutchistan, Mir Zia ullah Langau, a annoncé avoir reçu des informations "selon lesquelles 20 personnes ont été tuées à cause du tremblement de terre". Il a aussi fait état d'une centaine de blessés.

Parmi les morts figurent une femme et six enfants, a déploré Suhail Anwar Hashmi, le principal responsable du gouvernement provincial dans le district de Harnai, selon qui "plus de 200 personnes ont été blessées".

Des hélicoptères de l'armée ont rejoint la zone du séisme pour aider les sauveteurs et évacuer les blessés. Le tremblement de terre a provoqué des glissements de terrain qui ont bloqué des routes, entravant les opérations de secours. Un autre responsable local, Naseer Nasar, chef de l'Autorité provinciale de gestion des désastres du Baloutchistan, a averti que le bilan pourrait s'alourdir.

Article original publié sur BFMTV.com

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles