Pakistan: la police mobilisée à Islamabad face aux partisans de l'ex-Premier ministre Imran Khan

REUTERS - STRINGER

Les partisans du Mouvement du Pakistan pour la justice (PTI) se rassemblent ce samedi 26 novembre pour soutenir Imran Khan, l'ancien Premier ministre pakistanais renversé en avril par une motion de censure. Depuis le début du mois, l'ex-dirigeant défile à la tête d'une longue marche pour obtenir la tenue d'élections anticipées. Imran Khan et son parti n’ont toujours pas fait savoir s’ils entreraient dans la capitale, mais à l’entrée d’Islamabad, les forces de l’ordre se tiennent prêtes.

Avec notre correspondante à Islamabad, Sonia Ghezali

Des centaines de policiers anti-émeutes se préparent depuis plusieurs jours. Ils sont postés à Faisabad, un carrefour stratégique à l’entrée de la capitale du Pakistan. L'inspecteur général adjoint de la police Sohail Zafar Chatta vérifie le moral de ses troupes. « Comment va votre moral ? », lance-t-il. « Très bon monsieur ! », répondent en chœur les policiers.

► À lire aussi : «Longue marche» d’Imran Khan au Pakistan: des milliers de militants continuent de se rassembler

« Nous sommes en état d’alerte maximale. Cette foule, comme nous l'avons constaté dans le passé, a tendance à être très violente. Les manifestants commencent à jeter des pierres sur la police, ils dégradent les biens publics et privés. Nous devons vraiment faire en sorte d’arrêter ça », ordonne ensuite l'inspecteur général adjoint de la police.

Craintes de débordements


Lire la suite sur RFI