Le Pakistan ordonne la libération des auteurs du meurtre de Daniel Pearl

par Syed Raza Hassan
·2 min de lecture
LE PAKISTAN ORDONNE LA LIBÉRATION DES AUTEURS DU MEURTRE DE DANIEL PEARL

par Syed Raza Hassan

KARACHI, Pakistan (Reuters) - Un tribunal pakistanais a ordonné jeudi la libération immédiate de quatre hommes accusés d'avoir orchestré l'enlèvement et le meurtre du journaliste américain Daniel Pearl en 2002, dont le principal suspect, condamné à mort en première instance.

En avril dernier, le même tribunal - la Haute Cour de la province du Sindh - a commué la peine de mort du principal suspect, Ahmed Omar Saïd, né en Grande-Bretagne, en sept ans de prison et a acquitté les trois autres suspects en invoquant le manque de preuves.

Les autorités pakistanaises avaient maintenu les quatre hommes en détention ces huit derniers mois malgré cette décision de justice.

"Tous les requérants (...) seront libérés de prison dès réception de cette ordonnance, à moins qu'ils ne soient recherchés dans une autre affaire ou qu'une ordonnance contre leur libération n'ait été rendue par l'honorable Cour suprême du Pakistan", peut-on lire dans l'ordonnance.

Le jugement d'avril a été contesté par le gouvernement devant la Cour suprême et les parents de Daniel Pearl ont également fait appel devant la plus haute instance judiciaire du pays pour demander l'annulation des acquittements.

L'appel est toujours en cours d'examen.

Daniel Pearl, qui travaillait pour le Wall Street Journal, enquêtait sur les réseaux islamistes à Karachi après les attentats du 11 septembre 2001 aux Etats-Unis lorsqu'il a été enlevé.

Son meurtre a suscité une émotion internationale après la diffusion d'une vidéo de sa décapitation quelques semaines après son enlèvement.

"C'est un jugement très décevant", a déclaré à Reuters Salman Tablibuddin, avocat général de la province du Sindh, ajoutant que le gouvernement régional n'avait pas encore décidé s'il allait contester le verdict.

(Version française Laetitia Volga, édité par Bertrand Boucey)