Pakistan : le mari d'Asia Bibi demande l'aide de l'Espagne

Le mari d'Asia Bibi a demandé jeudi à l'Espagne d'accorder l'asile politique à sa femme, une chrétienne condamnée à mort pour blasphème en novembre 2010 au Pakistan. Accompagné de sa fille Sidra, 19 ans, Ashiq Masih a rencontré Gonzalo de Benito, le secrétaire d'Etat aux Affaires Étrangères, à Madrid, indique " Le Figaro.fr ".

" Le gouvernement espagnol s'est montré totalement disposé à accorder l'asile dès qu'il sera demandé par Asia Bibi elle-même ", a déclaré Ignacio Arsuaga, président de l'association catholique HazteOir, qui avait organisé cette entrevue.Loin de sa famille" Nous sommes contents et nous avons beaucoup d'espoir que ce gouvernement aide à la libération de ma femme ", a affirmé Ashiq Masih aux journalistes via un interprète. Accusée en juin 2009 par des femmes de son village, avec lesquelles elle s'était disputée, d'avoir insulté le prophète Mahomet, Asia Bibi, àgée d'une quarantaine d'années et mère de cinq enfants, est actuellement sous les verrous. " [Elle] est protégée en prison et elle est bien traitée. Mais elle le vit très mal parce qu'elle est très loin de sa famille ", a déclaré son mari.

Le gouvernement espagnol ne s'est pas prononcé publiquement en faveur de l'asile politique de la Pakistanaise. Le secrétaire d'Etat aux Affaires Étrangères a seulement déclaré dans un communiqué s'être " enquis de l'état de santé de la détenue ", avoir " manifesté sa solidarité envers la famille " et " réitéré le soutien de l'Espagne à sa cause ".

Retrouvez cet article sur elle.fr

Asia Bibi : les confessions d'une condamnée à mort
Pakistan : la jeune chrétienne accusée de blasphème acquittée
Pour Asia Bibi et toutes les femmes
>> Voir toutes les news Societe sur le site Elle.fr

Tout commentaire contraire à la réglementation en vigueur (et notamment tout commentaire à caractère raciste, antisémite ou diffamatoire) pourra donner lieu à la suppression de votre compte Yahoo
Le cas échéant, certains commentaires que vous postez pourront également donner lieu à des poursuites judiciaires à votre encontre.