Pakistan : des femmes hazaras apprennent à se défendre grâce au karaté

À Quetta, au Pakistan, des centaines de femmes hazaras se sont mises au karaté pour se sentir plus en sécurité. "L'autodéfense s'apprend très bien. Elle accroît le courage et la motivation. On n'hésite pas à affronter et à gérer n'importe quelle situation. Elle améliore le potentiel physique et mental", affirme Shukriya Tabasum Sultani, élève de karaté à la Pak Shaolin Shan Wang Kung Fu Academy.Une cible facile pour les extrémistes sunnitesCe sport de combat est devenu très populaire au sein de cette communauté marginalisée. De confession majoritairement chiites, les Hazaras sont identifiables à leurs traits asiatiques, ce qui en fait une cible facile pour les extrémistes sunnites. Depuis 2001, les Hazaras ont subi des dizaines d'attaques. "Nous avons donné une formation de style commando aux filles. Nous devons les renforcer psychologiquement et physiquement et les rassurer sur le fait qu'elles sont un des piliers de ce pays et qu'elles ne sont pas inférieures aux hommes et aux garçons", explique Mubarak Ali Shan, instructeur de karaté. Les femmes sont aussi victimes de harcèlement sexuel ; un phénomène courant dans les marchés et les transports publics. Les clubs de karaté de Quetta comptent une majorité de femmes, mais le sport féminin reste une pratique encore peu développée au Pakistan.