Le Pakistan décrète l'état d'urgence face à des pluies exceptionnelles

Des millions de personnes sont affectées par les inondations au Pakistan depuis le début de la mousson mi-juin 2022. Dans certaines provinces, il est tombé ce mois-ci jusqu’à 780% de pluie en plus que la moyenne enregistrée au mois d’août l’année dernière. Les habitants des provinces du Baloutchistan, de Khyber Pakhtunkhwa et du Sind où les zones les plus touchées sont les parties rurales pauvres, vivent un enfer alors que la pluie continue de tomber.

Avec notre correspondante à Islamabad, Sonia Ghezali

Le Pakistan fait face à des inondations de grande ampleur. Les pluies diluviennes qui tombent depuis mi-juin ont transformé certaines rivières en torrents. Plusieurs témoins ont posté des vidéos devenues virales sur les réseaux sociaux. On y voit par exemple un hôtel s’effondrer en quelques secondes ou un bâtiment commercial emporté par les eaux déchaînées dans la vallée de Swat, dans la province de Khyber Pakhtunkhwa, dans le nord-ouest du pays. Cette province est la plus touchée avec celle du Baloutchistan et du Sind.

Des centaines de villages ont été engloutis par les fortes pluies. Plus de 770 000 habitations ont été détruites ou endommagées à travers le pays. Plus de 930 personnes ont été tuées depuis un mois, 500 000 têtes de bétail ont été tuées, des centaines d’hectares de récoltes ont été ravagées. Des crues soudaines ont provoqué des glissements de terrain, la destruction de barrages. Plus de 3 000 kilomètres de routes ont été endommagés.

Choléra


Lire la suite sur RFI