Pakistan: attentat suicide meurtrier près de la frontière afghane

·2 min de lecture

Au moins 4 morts et 17 blessés dans un attentat suicide au Pakistan. Quatre paramilitaires ainsi que plusieurs civils figurent parmi les victimes. L’attaque a visé ce dimanche matin 5 septembre une unité paramilitaire pakistanaise dans la province du Balouchistan près de la frontière avec l’Afghanistan. Le TTP, le Tehreek-e-Taliban Pakistan, les taliban pakistanais ont revendiqué cette attaque.

Avec notre correspondante à Islamabad, Sonia Ghezali

Le kamikaze à moto s’est fait exploser à un poste de contrôle d’une unité paramilitaire déployée dans la ville de Quetta. Dans le quartier de Mian Ghundi, des vendeurs de fruits et légumes, issus de la communauté chiite Hazara, servaient leurs clients. Ce qui explique le nombre important de victimes civiles.

Selon la spécialiste pakistanaise des affaires militaires Ayesha Sidiqqa, la victoire des talibans en Afghanistan risque de motiver encore plus les groupes fondamentalistes religieux terroristes au Pakistan.

À lire aussi : Afghanistan: le chef du renseignement militaire pakistanais à Kaboul

Les Hazaras régulièrement ciblés

Les chiites Hazaras, minoritaires dans un pays majoritairement sunnite, sont régulièrement victimes d'attentats commis par des islamistes sunnites, qui les considèrent comme hérétiques.

Les paramilitaires chargés de surveiller et contrôler la frontière afghano-pakistanaise essuient depuis plusieurs années des attaques dans cette région du Balouchistan, où sévissent des militants séparatistes réclamant davantage d'autonomie.

À écouter : Grand Reportage au Pakistan: les chiites Hazaras discriminés et pris pour cibles

Attaques contre des hôtels ou à la voiture piégée

La dernière attaque la plus meurtrière des talibans pakistanais a été perpétrée en avril dernier. Elle a visé un hôtel de luxe de Quetta dans lequel séjournait une délégation de l’ambassade de Chine. 5 personnes avaient été tuées, au moins une douzaine d’autres blessées.

La presse locale rappelle qu’il y a deux semaines, 3 paramilitaires ont été tués après que leur véhicule a sauté sur une mine dans un district de la province. Il y a quelques jours également, un capitaine de l’armée pakistanaise a été tué dans l’explosion de son véhicule piégé par un engin explosif improvisé.

(Et avec agences)

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles