Pakistan: à Lahore, on ne tombe pas malade du Covid, mais de la pollution de l'air

Un vendeur arrange son stand dans le smog épais de Lahore, 18 novembre 2021

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles