Pains au pavot contenant trop d'opium: la DGCCRF alerte les fabricants

1 / 2

Pains au pavot contenant trop d'opium: la DGCCRF alerte les fabricants

Un petit pain au pavot peut faire beaucoup d’effet. Alertée l’année dernière par le Centre Antipoison de Paris sur une teneur préoccupante en alcaloïdes opiacés dans une baguette au pavot, la direction générale de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes (DGCCRF) a mené une enquête sur le territoire national.

En vue de les analyser, ses services ont prélevé des graines de pavot destinées à être vendues en vrac aux consommateurs et des produits transformés en contenant (biscuits, crackers, pains…). Les prélèvements ont été faits dans 15 départements et ont été envoyés au laboratoire de Strasbourg.

Les résultats sont globalement rassurants. "Les teneurs en équivalent morphine dosées dans les pains et les baguettes prélevés dans le cadre de cette enquête étaient bien plus faibles et bien moins préoccupantes que celle signalée par le Centre Antipoison de Paris", constate la DGCCRF dans un communiqué.

Cependant sur les 31 échantillons, 7 produits de boulangeries (1 brioche, 2 bagels et 4 pains) se sont révélés impropres à la consommation, et un échantillon de graine non satisfaisant en raison d’un léger dépassement de la valeur cible en morphine.  

Les acteurs de la filière appelé à être plus vigilants

La répression des fraudes estime que les opérateurs de la filière ne prennent pas en compte ce risque sanitaire que représentent les dépassements de la dose de référence en...

Lire la suite sur BFMTV.com

A lire aussi