Qui paie l'amende lorsqu'un taxi autonome enfreint la loi ?

La menace d'une amende ou du retrait de permis est l'une des principales raisons pour lesquelles nos routes ne se transforment pas en arène de destruction. Mais que se passe-t-il lorsque la police constate l'infraction d'un taxi autonome et qu'il n'y a pas de conducteur à verbaliser ?

Un policier arrête un taxi autonome sans conducteur

C'est la situation qu'un officier a rencontrée à Phoenix aux États-Unis. Il a arrêté un taxi autonome Waymo roulant à contre-sens.

Le mois dernier, selon la police de Phoenix, un taxi autonome Jaguar I-Pace a été aperçu dans une voie de circulation en sens inverse. C'est un comportement dangereux qui aurait valu à n'importe quel conducteur humain une intervention immédiate de la police. La caméra corporelle de l'officier montre qu'après avoir approché le véhicule, la vitre du conducteur s'est baissée. Cela a permis à l'officier de parler à un opérateur de soutien de Waymo via la technologie embarquée du véhicule. L'officier a expliqué la situation, et l'opérateur de Waymo a indiqué qu'il allait vérifier cela sur son système informatique.

En plus, un passant curieux s'est approché et l'officier a expliqué que le Waymo avait pénétré dans une zone de construction à contre-sens. Cela avant de traverser une intersection lorsqu'il a allumé ses feux de signalisation pour initier l'arrêt. Selon les rapports de la police, l'incident s'est terminé sans qu'aucune action supplémentaire ne soit prise....Lire la suite sur Autoplus