Pages blanches : le bottin tire sa révérence

Chercher un contact, un service ou un numéro de téléphone. Une démarche aujourd'hui numérique, mais qui, par le passé, reposait sur un livre indispensable : l'annuaire téléphonique. Victimes des nouveaux usages, les Pages blanches ne seront plus imprimées. La dernière édition vient d'être distribuée, au grand regret de certains habitants ; retraités non-adeptes du numérique ou habitants de villages dans lesquels internet ne fonctionne pas toujours très bien. Seulement 9 millions d'exemplaires vendus en 2018 Si certains jugent encore le bottin essentiel, la majorité des Français l'ont délaissé. En 2007, près de 57 millions d'exemplaires étaient distribués, soit près d'un par habitant. En 2018, ils n'étaient plus que 9 millions. Une page se tourne après plus de 139 ans d'existence. Si l'annuaire a traversé le temps, il ne résistera pas à l'heure d'internet et des réseaux sociaux : sa maison d'édition ne veut plus dépenser les 2 euros nécessaires pour imprimer chaque exemplaire. Bien que les Pages blanches tirent leur révérence, les Pages jaunes, elles, seront encore imprimées jusqu'à l'année prochaine.