<p>Souvenirs de campagnes</p> - Hervé Morin : "Pour gagner, j’ai mis du persil plat dans ma chaussette"

·2 min de lecture

Président centriste de la région Normandie, Hervé Morin évoque ses souvenirs de campagne électorale.

Paris Match. Votre première campagne ?
Hervé Morin. Celle pour être délégué de classe, au collège, à la demande de mes copains. J’ai été élu.

Votre slogan préféré ?
Celui de ma première campagne des départementales, face au maire du chef lieu de canton qui avait toujours été élu conseiller départemental : « Hervé Morin, l’avenir avec vous ». J’avais 29 ans. Près de dix ans plus tard, je l’ai repris pour les législatives. Les deux fois, j’étais donné perdant et j’ai gagné.

L’affiche la plus amusante ?
Pour mes premières législatives. J’avais 38 ans, on avait fait la photo pendant les vacances avec un couple d’amis. Je suis bronzé, je porte une veste, une cravate Hermès prêtée par un copain avec des vaches dessus. On ne le voit pas mais j’étais en maillot de bain ! On a dévoilé le bas après la victoire.
Une nouvelle pratique née du Covid ?
Les facebook live, les meetings virtuels, un cauchemar. Pendant les régionales, face à une caméra, je me suis adressé à un public que je ne voyais pas. L’exercice le plus dur qu’il m’ait été donné de faire.

Votre rencontre la plus marquante ?
Barack Obama. Une classe, un charisme ahurissant, un professionnalisme incroyable. A un sommet de Strasbourg où j’étais chargé d’accueillir les chefs d’Etat et de gouvernement, il est sorti de sa voiture, m’a tendu la main en me disant : « Comment allez-vous Hervé ? Je suis très heureux de la relation que vous avez avec Bob » (son ministre de la défense). De tous les chefs d’Etat présents, il a été le seul à avoir révisé sa fiche afin de faire mine de me connaître !

Votre gri-gri ?
Je suis très superstitieux. Une fois on m’a offert une montre, j’ai eu la poisse pendant une semaine, je ne l’ai plus jamais portée. Au soir du premier tour(...)


Lire la suite sur Paris Match

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles