Jean Castex : "96% des cas n’étaient pas vaccinés"

·2 min de lecture

Le Premier ministre Jean Castex s’est exprimé sur TF1 à l’issue d’un nouveau Conseil de défense sanitaire.

La situation est inquiétante. Les chiffres de l’épidémie ne sont pas bons, avec une explosion du nombre de cas -18 000 mardi. «Nous sommes dans la quatrième vague», a concédé le Premier ministre Jean Castex sur TF1. «Le variant Delta est beaucoup plus contagieux». Pour lutter contre la pandémie, «la clé, on la connait, il faut vacciner», a-t-il expliqué. Les grands axes développés par Emmanuel Macron le 12 juillet dernier ont été confirmés : la vaccination, le pass sanitaire et la saisine du Parlement en session extraordinaire afin de pouvoir promulguer un texte de loi au début du mois d’août. «Je saisirai le Conseil constitutionnel une fois le texte voté», a-t-il ajouté.

"La vaccination, ça marche"

Pour éviter des mesures fortes de freinage, Jean Castex a précisé qu’un certain nombre de mesures pouvait être prises sur le plan territorial -port du masque, fermeture de certains établissements à 23 heures… «L’objectif est de déployer le pass sanitaire et de renforcer la vaccination», a encore soutenu le Premier ministre, qui a annoncé qu’à partir de septembre les jeunes de 12 à 17 ans non vaccinés pourraient l’être directement dans les établissements scolaires. L'Office parlementaire d'évaluation des choix scientifiques et technologiques (OPECST) a publié mercredi ses recommandations pour la lutte contre la pandémie, dont certaines concernent directement la population mineure.

Son rapport demande de "systématiser la réalisation d'un dépistage sérologique lors de la première vaccination pour les adolescents, afin d'éviter l'injection de la seconde dose de vaccin dans le cas où un antécédent de Covid-19 serait découvert". A cet effet l'OPECST appelle à relancer la "stratégie de déploiement des autotests en prévision de(...)


Lire la suite sur Paris Match

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles