S&P place Deutsche Bank sous surveillance

BERLIN (Reuters) - Le remplacement soudain du président du directoire de Deutsche Bank pourrait se traduire par une restructuration qui dure et coûte plus que prévu, estime l'agence de notation Standard & Poor's.

Celle-ci a placé jeudi soir la note à long terme "A-" de la première banque allemande sous "surveillance avec implication négative".

Christian Sewing, un Allemand de 47 ans, a été nommé dimanche soir président du directoire de Deutsche Bank, succédant ainsi au Britannique John Cryan, à la suite d'une réunion de crise consacrée aux moyens de sortir l'établissement de l'ornière après trois pertes annuelles successives.

S&P estime que Sewing et son équipe ont la capacité de mener à bien la restructuration de l'établissement mais ajoute qu'elle sera plus en mesure de jauger leur stratégie une fois que les priorités de Sewing seront connues.

Elle précise que, dans cette perspective, elle décidera d'ici la fin mai au plus tard s'il y a lieu d'abaisser la note de Deutsche Bank.

L'action Deutsche Bank gagne 0,8% vers 7h30 GMT en Bourse de Francfort, dont l'indice Dax 30 prend 0,22% dans le même temps.


(Andreas Framke et Caroline Copley; Wilfrid Exbrayat pour le service français)