<p>Jeudy Politique</p> - Législatives : Paris capitale de la radicalité

JEANNE ACCORSINI / SIPA

Les candidats d’Emmanuel Macron sont devancés dans 12 des 18 circonscriptions de la capitale par la Nupes. Le paysage politique de la capitale est totalement chamboulé. La droite est menacée de disparition et Anne Hidalgo semble totalement isolée.

Comment transformer l’or en barre ? Les résultats du premier tour des élections législatives illustrent le recul électoral de la Macronie. Après avoir recueilli 85% des voix à la présidentielle, Emmanuel Macron voit ses partisans menacés par la Nupes. La gauche version Jean-Luc Mélenchon arrive en tête dans 12 des 18 circonscriptions. Trois députées ont déjà été élues dès le premier tour : les néo-candidates Sophia Chikirou et Sarah Legrain mais aussi la sortante Danièle Obono, réélue avec plus de 57% des voix dans le 18e. Après le tsunami macroniste en 2017 qui avait balayé la droite et les socialistes (13 circonscriptions sur 18), un triomphe dimanche prochain de la Nupes est possible. Un vent bolivarien souffle sur la capitale y compris dans les beaux quartiers comme le 4e arrondissement ! L’alliance mélenchoniste pourrait rafler jusqu’à 12 sièges laissant à la coalition « Ensemble » du président de 4 à 6 circonscriptions dans l’ouest parisien. Une preuve de plus que le macronisme, au moins à Paris, a basculé sociologiquement au centre droit.

Exclusif - Frédéric Dabi : «Avec une abstention si forte, le glas sonne pour tout le monde»

Les ministres, proches de Macron, en danger

Symbole de cette prise du pouvoir dans la capitale, les ballotages difficiles pour deux des trois ministres en lice dans cette bataille. Stanislas Guérini, ministre de la Fonction publique et député sortant, est devancé de six points par l’écologiste Léa Balage El Mariky. Clément Beaune, ministre délégué à l’Europe et candidat pour la première fois à une élection, connaît un baptême du feu périlleux dans le centre de Paris où il est devancé par l’avocate Insoumise Caroline Mecary. Seule la porte-parole Olivia Grégoire semble certaine de(...)


Lire la suite sur Paris Match

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles