<p>Hors-série&nbsp;&quot;Romy, un destin brisé&quot;&nbsp;&nbsp;</p> - Romy Schneider, sa vie, quel roman !

Découvrez un extrait de notre hors-série « Romy, un destin brisé », 100 pages de photos et de reportages exclusifs consacrées à la vie de Romy Schneider, en vente à partir du jeudi 25 juin chez votre marchand de journaux...

Une salle de projection obscure, anonyme. Dans un fauteuil, une très jeune fille, qui à 20 ans est déjà une star internationale, regarde avec une curiosité un peu ennuyée les diapositives que le projectionniste lui propose une par une. A côté de la jeune fille, le metteur en scène, Pierre Gaspard-Huit, interroge de temps en temps: «Pourquoi pas celui-là, Romy? Vous feriez un joli couple, lui et vous.» La jeune fille secoue la tête: «Non, non, il est insignifiant, il ne me plaît pas.» Diapositive suivante. La jeune fille se redresse: «Une seconde s’il vous plaît», demande-t-elle au projectionniste. Elle observe un visage d’homme, regard de dur, sourire d’enfant. «Qui est-ce, Pierre?» Gaspard-Huit se tourne vers elle. «Un jeune comédien français, il s’appelle Alain Delon.»

Romy vient de choisir sur une photo son futur partenaire dans «Christine», le remake de «Liebelei» qu’avait tourné sa mère, Magda Schneider, vingt-cinq ans auparavant sous la direction du grand Max Ophuls. Déjà son amourette pour Horst Buchholz, le James Dean allemand, bat de l’aile. Romy, qui disait du jeune comédien «C’est le grand amour de ma vie. Horst et moi nous nous marierons et aurons deux enfants», flirte publiquement avec Toni Sailer. Elle avoue à sa mère qu’elle hésite à s’engager. Magda en est soulagée. Elle nourrit de grandes ambitions pour sa fille et toute histoire d’amour un peu sérieuse lui semble dangereuse pour l’avenir de la jeune star.

Paris, printemps 1958. Pierre Gaspard-Huit a organisé une rencontre entre les deux partenaires de «Christine». Alain Delon s’est fait prier pour accepter ce rôle de jeune homme bien élevé attendant au pied de la passerelle d’un avion, une gerbe de roses entre les bras, la célèbre Romy Schneider,(...)


Lire la suite sur Paris Match