<p>Hors-série "Héros et reporters de guerre" </p> - Reporters en première ligne

·1 min de lecture

Découvrez un extrait de notre hors-série « Héros et reporters de guerre », 100 pages de photos et de reportages exclusifs consacrées aux soldats et journalistes sur le front, en vente à partir du jeudi 30 septembre chez votre marchand de journaux...

Dans son livre « La photo en première ligne », Benoit Gysembergh revient avec pudeur et gravité sur la mission d’informer, de témoigner, parfois au prix de sa vie. Paris Match a perdu de grands anciens dans les rizières d’Indochine, mais aussi à Suez ou à Budapest. Certains ont saisi l’instant fatidique qui fait basculer deux mondes, en Afrique, en Amérique latine, en Asie, au Moyen-Orient – lors du printemps arabe –, dans les Balkans. Ainsi en fut-il de Daniel Camus photographiant la révolution castriste… lors de son voyage de noces à Cuba ! D’aucuns, parmi nos collègues, ont connu l’infortune de la blessure, voire de l’enlèvement.

Cuba, 1959, Duel au pistolet entre un r&#xe9;volutionnaire castriste et un policier de Batista. Les &#xab; barbudos &#xbb; entrent dans La Havane le 1er janvier 1959. Le dictateur cubain Fulgencio Batista est en fuite. En voyage de noces sur l&#x002019;&#xee;le, nos journalistes Marie-H&#xe9;l&#xe8;ne Vivi&#xe8;s et Daniel Camus assistent &#xe0; la marche triomphale du &#xab; libertador &#xbb; Fidel Castro. Dans la capitale en proie aux exactions, le photographe de Paris Match saisit ce duel au pistolet.
Cuba, 1959, Duel au pistolet entre un révolutionnaire castriste et un policier de Batista. Les « barbudos » entrent dans La Havane le 1er janvier 1959. Le dictateur cubain Fulgencio Batista est en fuite. En voyage de noces sur l’île, nos journalistes Marie-Hélène Viviès et Daniel Camus assistent à la marche triomphale du « libertador » Fidel Castro. Dans la capitale en proie aux exactions, le photographe de Paris Match saisit ce duel au pistolet.

Cuba, 1959, Duel au pistolet entre un révolutionnaire castriste et un policier de Batista. Les « barbudos » entrent dans La Havane le 1er janvier 1959. Le dictateur cubain Fulgencio Batista est en fuite. En voyage de noces sur l’île, nos journalistes Marie-Hélène Viviès et Daniel Camus assistent à la marche triomphale du « libertador » Fidel Castro. Dans la capitale en proie aux exactions, le photographe de Paris Match saisit ce duel au pistolet. © Daniel Camus / Paris Match (...)
Lire la suite sur Paris Match

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles